photos-de-france:

Vendeuse de muguet, Paris, 1939.

photos-de-france:

Vendeuse de muguet, Paris, 1939.

Vendeuse de châles, Russie, 1900’s.

Vendeuse de châles, Russie, 1900’s.

photos-de-france:

Vendeur de fromages avec ses chèvres, Paris, 1930.

photos-de-france:

Vendeur de fromages avec ses chèvres, Paris, 1930.

photos-de-france:

Vendeur de cartes postales, Paris, 1911.
La Joconde a été volée le lundi matin 21 août 1911. Une foule de camelots ont trouvé à exercer un petit commerce à la suite de la disparition de la Joconde du Musée du Louvre en vendant sur les boulevards la célèbre peinture de Léonard de Vinci reproduite en cartes postales.
La presse de l’époque relate ainsi l’événement :
« À 7h20, le brigadier Poupardin, qui venait de prendre son service, constatait en traversant le grand Salon carré que la Joconde avait disparu. Tout d’abord, il ne s’en émut point, pensant que la Joconde se trouvait à l’atelier de photographie de M. Braun. Le brigadier Poupardin savait en effet, comme tout le monde au Louvre, que M. Braun avait le droit et le monopole de décrocher les tableaux du Louvre, de les transporter dans un atelier mis à sa disposition dans le palais, de les y photographier, à la condition de les remettre en place aux heures de visite du public. »
Plusieurs personnalités furent soupçonnées du vol (Guillaume Apollinaire, Pablo Picasso), l’écrivain Gabriele D’Annunzio le revendiqua même. En fait, ce fut l’oeuvre du vitrier italien, Vincenzo Peruggia, qui avait participé à la mise sous verre des tableaux les plus importants du musée. Après avoir gardé le tableau pendant 2 ans dans sa chambre à Paris, il fut arrêté et condamné à 18 mois de prison.

photos-de-france:

Vendeur de cartes postales, Paris, 1911.

La Joconde a été volée le lundi matin 21 août 1911. Une foule de camelots ont trouvé à exercer un petit commerce à la suite de la disparition de la Joconde du Musée du Louvre en vendant sur les boulevards la célèbre peinture de Léonard de Vinci reproduite en cartes postales.

La presse de l’époque relate ainsi l’événement :

« À 7h20, le brigadier Poupardin, qui venait de prendre son service, constatait en traversant le grand Salon carré que la Joconde avait disparu. Tout d’abord, il ne s’en émut point, pensant que la Joconde se trouvait à l’atelier de photographie de M. Braun. Le brigadier Poupardin savait en effet, comme tout le monde au Louvre, que M. Braun avait le droit et le monopole de décrocher les tableaux du Louvre, de les transporter dans un atelier mis à sa disposition dans le palais, de les y photographier, à la condition de les remettre en place aux heures de visite du public. »

Plusieurs personnalités furent soupçonnées du vol (Guillaume Apollinaire, Pablo Picasso), l’écrivain Gabriele D’Annunzio le revendiqua même. En fait, ce fut l’oeuvre du vitrier italien, Vincenzo Peruggia, qui avait participé à la mise sous verre des tableaux les plus importants du musée. Après avoir gardé le tableau pendant 2 ans dans sa chambre à Paris, il fut arrêté et condamné à 18 mois de prison.

photos-de-france:

Paul Nadar - Cireur de chaussures, place de l’opéra à Paris, 1893.
Lors de son voyage au Turkestan en 1890, Paul Nadar emmène dans ses bagages la dernière invention de George Eastman, le petit appareil Kodak à rouleaux N°1 qui a la particularité de faire des tirages ronds. Ce matériel léger lui permet de réaliser des centaines d’images prises sur le vif. De retour à Paris, il devient le représentant de Eastman-Kodak en France.

photos-de-france:

Paul Nadar - Cireur de chaussures, place de l’opéra à Paris, 1893.

Lors de son voyage au Turkestan en 1890, Paul Nadar emmène dans ses bagages la dernière invention de George Eastman, le petit appareil Kodak à rouleaux N°1 qui a la particularité de faire des tirages ronds. Ce matériel léger lui permet de réaliser des centaines d’images prises sur le vif. De retour à Paris, il devient le représentant de Eastman-Kodak en France.

Montreur d’ours, 1880.
Dans les Balkans, le métier de montreur d’ours a donné son nom à un groupe de Roms, les Ursari.

Montreur d’ours, 1880.

Dans les Balkans, le métier de montreur d’ours a donné son nom à un groupe de Roms, les Ursari.

Réfection de la verrière du Grand Palais, Paris, 10 août 1931.

Réfection de la verrière du Grand Palais, Paris, 10 août 1931.

Fabrication de feux d’artifices, 1900.

Fabrication de feux d’artifices, 1900.

Paul Almasy  - Travailleuses, Hongrie, vers 1960.

Paul Almasy  - Travailleuses, Hongrie, vers 1960.

Une marchande de cartes postales, vers 1900.

Une marchande de cartes postales, vers 1900.